Europe

Soumaila Sacko

  soumaila_sacko.jpgCOMMUNIQUE DE PRESSE

 

Tous unis avec USB et la lutte des travailleurs ruraux migrants

à la lumière du meurtre de Soumaila Sacko

 Bruxelles, le 4 juin 2018 - C'est avec une grande tristesse et indignation que ECVC et son membre italien ARI, ont appris aujourd'hui le meurtre de Soumaila Sacko, militant de l'USB (Union Sindicale de Base) et travailleur saisonnier agricole des Plaines de Rosarno/Gioia Tauro.

 Soumaila, un migrant malien de 29 ans, a reçu une balle dans la tête samedi soir dans le quartier de la Calimera de San Calogero, près de Rosarno (Reggio de Calabre), tout en cherchant avec deux autres compatriotes des plaques pour leurs cabanes. Tous les trois vivaient dans la zone du village de tentes de San Ferdinando, qui abrite d'autres journaliers travaillant dans les champs de la plaine de Gioia Tauro, qui peut rassembler plus de 4,000 travailleurs migrants pendant la saison des récoltes. Utilisés comme main d'œuvre dans la collecte d'agrumes à bas prix auprès des producteurs d'oranges, de clémentines et de kiwis, la plupart de ces travailleurs journaliers migrants sont concentrés à San Ferdinando, où persistent de graves carences sanitaires.

 ECVC et ARI se joignent et réitèrent l'appel à la grève et la convocation des assemblées publiques annoncées par USB pour aujourd'hui, 4 juin, pour tous les travailleurs journaliers de la région. Le meurtre de Soumaila Sacko n'est pas un meurtre au hasard. Soumaila a toujours été au premier rang dans les luttes du syndicat USB et pour les droits sociaux des travailleurs. Nous sommes sérieusement inquiets que le contexte politique actuel de l'Italie, avec les déclarations de son ministre de l'Intérieur, Matteo Salvini, disant aux migrants de "faire leurs valises" et que "la partie est finie", ne serve qu'à inciter et à promouvoir ces actes horribles.

 La dure réalité vécue par les travailleurs agricoles saisonniers migrants doit être dévoilée et abordée de toute urgence : leur exploitation, leur répression et l'instigation par le modèle agro-industriel, en relation directe avec les politiques agricoles et néolibérales actuelles de l'UE. Nous sommes conscients que pour ceux qui ont désespérément besoin de travailler, abandonner une journée de travail représente un énorme sacrifice, mais nous sommes plus que convaincus que le moment est venu de croiser les bras et d'arrêter la production dans les Plaines de Rosarno.

 Avec nos camarades d'USB et notre membre italien ARI, dans les condoléances profondes de la famille Soumaila, nous ne permettrons pas que la doctrine raciste de l'Italie et de l’Europe ait le dernier mot.

 Contacts:  Fabrizio Garbarino – ARI (Associazione Rurale Italiana)  : +39 331 90 92 823 (IT, FR, ES) ; Federico Pacheco – Comité de coordination d’ECVC: +34 690 651 046 (ES,FR) ; Nino Quaranta – ARI (Associazione Rurale Italiana)  : +39 329 10 57 495 (IT, FR)

 

WoZ, Tomaten in Italien

Ein Artikel der WoZ des 24. August 2017

icon WoZ 24.08.2017 

 

Le Matin / Tomates en Italie

Une suite de 4 excellents articles dans Le Matin des 21 au 24 août 2017. Migrants exploités dans les champs de tomates en Italie. Reporteur Fabien Feissli, photographe Yvan Genevay.

 icon Le Matin une icon Le Matin 0 icon Le Matin 1 icon Le Matin 2 icon Le Matin 3 icon Le Matin 4 icon Le Matin 5 icon Le Matin 6 icon Le Matin 7 icon Le Matin 8 icon Le Matin 9

 

«Début 1 2 Fin»
Résultats 1 - 9 sur 13