Espagne

Campagne de soutien Andrés Bódalo

Contre la criminalisation et la répression des protestations sociales. Campagne de soutien du SOC-SAT

Au nom du SOC-SAT (Syndicat des ouvriers agricoles –Syndicat andalou des travailleurs), nous vous demandons votre collaboration urgente à la campagne de collecte de signatures pour la demande de grâce en faveur de notre camarade Andrés Bódalo, emprisonné pour sa participation à des actes de protestation sociale et syndicale.

 Andrés Bódalo est un activiste social avec une longue expérience. Il convient de signaler non seulement son travail colossal comme dirigeant syndical, avec sa participation en tant que tel à d’innombrables actions de défense des droits des travailleurs et des droits sociaux, mais également sa vocation politique. Conseiller d’une candidature du « changement », Jaén en Común, il a été tête de liste de Podemos pour Jaén dans le cadre des élections générales. Andrés a été condamné à l'occasion d’une parodie de procès où les preuves documentaires (vidéos) et les témoignages (déclarations d'agents de la Guardia Civil) prouvant son innocence n’ont pas été admis par le juge.

Il a été arrêté et emprisonné à Jaén le mercredi 30 mars. Sa famille a présenté la demande de grâce. Andrés est innocent, c’est une victime de plus de la campagne de répression mise en œuvre depuis de nombreuses années contre les mouvements sociaux en général et en particulier contre le SAT, faisant l’objet d’amendes totalisant un million d’euros et avec 650 accusés/ées pour lesquels un total de 446 années de prison est demandé.

Signez le manifeste pour la mise en liberté d’Andrés Bódalo à titre individuel et en tant qu’organisation sur : http://www.indultobodalo.info/

Envoyez-nous un communiqué de soutien aux adresses suivantes :< Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir >, < Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir >

 La Plateforme, conjointement avec Le Forum Civique Européen FCE et Solifonds, est intervenue auprès de l'Ambassade espagnole à Berne :  icon Lettre ouverte Andrés Bódalo

 

 

Prix Paul Grüninger

Le SOC reçoit le Prix Grüninger le 27 novembre 2015 à St.Gall ! icon SOC Uniterre nov 2015

 

Victoire exemplaire à Biosol

biosol_2.jpg

 

 

 

 

 

 

Quatre travailleuses marocaines, leur avocate Laura du SOC et Federico du SOC

Les 5 femmes marocaines licenciées en août 2014 (voir aussi "grève de la faim à Biosol"), ont obtenu raison devant la justice et pourront réintégrer la tête haute leur poste de travail auprès de Biosol. Le tribunal d'Almería a reconnu le caractère abusif du licenciement ! Le syndicat SOC-SAT qui a mené la bataille avec les 5 femmes espère que cette sentence aura un effet bénéfique sur les relations de travail en général dans la région et que les droits des travailleuses et travailleurs seront dorénavant mieux respectés !

icon Victoire exemplaire Biosol   icon communiqué de presse Biosol FCE icon Accuerdo Biosol y SOC-SAT

 

Non à la criminalisation en Andalousie !

Non à la criminalisation de ceux qui luttent pour l'accès à la terre et aux ressources

Le 11 novembre prochain, plus de cinquante militants du Sindicato Andaluz de Trabajadores, mouvement de travailleurs et ouvriers agricoles, sont appelés à comparaitre devant le Tribunal supérieur de justice d'Andalousie (tribunal de grande instance) à Grenade, accusés d’usurpation, de dommages et de désobéissance grave.

Ils risquent 88 années de prison et 275000 € d'amende.

Leur crime ? Avoir occupé en 2012 une exploitation agricole,  propriété de l'Etat espagnol largement sous utilisée par l'armée pour y garder quelques ânes et chevaux.

Dans cette région où règne un chômage de masse, tous les partis avaient pourtant demandé que cette exploitation soit cédée à la ville d’Osuna, afin de donner un usage social à la terre.

La Coordination paysanne Via Campesina, et toutes ses organisations membres, apporte  son soutien aux camarades interpelés.

C'est l'accès aux ressources, à la vie décente pour tous qui est en jeu.

La terre, l'eau les semences sont des moyens de production et de survie. Ils ne doivent pas être confisqués à des fins spéculatives, ni par les Etats, ni par les compagnies privées.

icon Communiqué presse ECVC SAT nov 2013 (444.86 kB)

La Plateforme pour une agriculture socialement durable à relayé ce communiqué à la presse romande ainsi qu'envoyé à l'Ambassade et aux consulats espagnols de Suisse le 7 novembre 2013.

Un excellent article de fond de Valentina Hemmeler-Maïga dans le journal d'Uniterre d'août 2012 : Solidariser les premiers maillons  

 

 

«Début 1 2 Fin»
Résultats 1 - 9 sur 15