De l'acquisition des terres à l'accaparement. Réguler, limiter ou refuser

"DE L'ACQUISITION DES TERRES À L'ACCAPAREMENT "

Jeudi 14 Janvier 2016, 16:15 - 18:45

Université de Berne, Schanzeneckstrasse 1, UniS Salle A003

   

 Table ronde: RÉGULER, LIMITER OU INTERDIRE?

Vous êtes invités à la table ronde sur l'accaparement des terres qui réunira des partenaires du Sud, des chercheurs de l'université de Berne, une experte de la DDC ainsi que d'une société d'investissement. L'apéritif qui suivra sera l'occasion d'échanger avec nos partenaires. 

Le phénomène de l’accaparement des terres concerne des surfaces immenses sur toute la planète. Les projets connus ou à venir représentent un total de 40 à 200 millions d’hectares -  à peu près à la surface de l’Europe de l’ouest. Ces terres ont été vendues, cédées ou sont sur le point de l’être à des investisseurs étrangers et des gouvernements au fil des quinze dernières années. La tendance est en augmentation, en particulier dans les pays pauvres du Sud, mais aussi au Nord. Les monocultures qui y sont cultivées pour l’exportation évincent les petites exploitations paysannes. Les besoins des populations locales et le développement durable de leur agriculture sont ignorés.

À l’invitation de l’organisation de développement Pain pour le prochain et du centre pour le développement durable et l’environnement (CDE) de l’université de Berne, des experts du Sud et du Nord débattent. Quels facteurs contribuent à accélérer cette tendance ? Faut-il la réguler, la limiter, voire l’interdire ? À qui doivent profiter les investissement fonciers ? Qui sont les victimes et comment mener la résistance ? La discussion permettra d’imaginer ensemble des investissements fonciers durables et responsables.

  icon Flyer Landgrabbing Berne 2016 FR  icon Flyer Landgrabbing Bern 2016 EN

 

Prix Paul Grüninger

Le SOC reçoit le Prix Grüninger le 27 novembre 2015 à St.Gall ! icon SOC Uniterre nov 2015

 

Victoire exemplaire à Biosol

biosol_2.jpg

 

 

 

 

 

 

Quatre travailleuses marocaines, leur avocate Laura du SOC et Federico du SOC

Les 5 femmes marocaines licenciées en août 2014 (voir aussi "grève de la faim à Biosol"), ont obtenu raison devant la justice et pourront réintégrer la tête haute leur poste de travail auprès de Biosol. Le tribunal d'Almería a reconnu le caractère abusif du licenciement ! Le syndicat SOC-SAT qui a mené la bataille avec les 5 femmes espère que cette sentence aura un effet bénéfique sur les relations de travail en général dans la région et que les droits des travailleuses et travailleurs seront dorénavant mieux respectés !

icon Victoire exemplaire Biosol   icon communiqué de presse Biosol FCE icon Accuerdo Biosol y SOC-SAT

 

Gemeinsam auf dem Acker

Gemeinsam auf dem Acker, Solidarische Landwirtschaft in der Schweiz

Wenn Landwirte und Gemüsegärtnerinnen direkt mit Konsumentinnen und Konsumenten zusammenarbeiten, gewinnen alle. Das ist die Idee der solidarischen Landwirtschaft. Bettina Dyttrich stellt in ihrem Buch ein Dutzend Projekte aus der Schweiz vor und gibt auch praktische Tipps . Die ausdruckstarken Bilder des Fotografen Giorgio Hösli zeigen die Vielfals der solidarischen Landwirtschaft.

Bettina Dyttrich (texte) et Giorgio Hösli (photos), 288 pages

 

Tomaten ernten für einen Hungerlohn

Ein Artikel von Andrea Spalinger in der NZZ des 15. Oktober 2015

icon Tomaten ernten 

 

Résultats 19 - 27 sur 77
Dernières