Dernières

Biosol Portocarrero

Un accord a mis fin au conflit de travail qui opposait un groupe de travailleuses agricoles marocaines à l'entreprise Biosol Portocarrero le 6 mai 2011 ! Et ceci grâce au large soutien et l'arrêt de COOP de l'importation !

communiqué de presse du SOC-SAT Almeria en espagnol :

icon Communiqué SOC-SAT accord conflit Biosol Portocarrero 

 icon Tages-Anzeiger 24. Mai 2011 icon WoZ 26. Mai 2011

La Plateforme pour une agriculture socialement durable appelle les consommatrices et les consommateurs à soutenir la lutte contre les conditions de travail inacceptables dans l'entreprise Biosol Portocarrero.

Ecrivez une lettre de protestation à  :

Biosol Portocarrero, Carretera de Nijar-San José, E – 04100 Nijar Almeria, Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

ASEMPAL,  Paseo de Almeria, 69 7a planta, E-04001 Almeria; Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

icon biosol SOCicon Bio Andalusien Tagers-Anzeiger 21.02

biosol.jpgbiosol_1.jpg

 

 

 

 

L'exploitation des migrant-e-s dans la production industrielle de fruits et légumes dans la mer de plastique d'Almeria en Espagne a été dénoncée à plusieurs reprises par la Plateforme pour une agriculture socialement durable, le Forum Civique Européen, Uniterre, l'autre syndicat et de nombreuses autres organisations, dont plusieurs associations de consommateurs.


 

Lire la suite...

3ème Carrefour Genevois de la Solidarité

Accaparement de Terres agricoles, Genève 2010

mobilisation_accaparements.jpgLa Plateforme pour une agriculture socialement durable se mobilise avec ses membres de la Via Campesina et d'autre organisations contre les accaparements de Terres agricoles et contre une conférence organisée à l'Hôtel Intercontinental à Genève les 9 et 10 novembre prochains.

L’alimentation est devenue un enjeu économique mondial. Le capital se rue dans ce secteur vital pour les populations, spécule, achète et loue les terres agricoles, principalement dans le sud, pour y produire agrocarburants, soja, mais et autres céréales. Les petits producteurs locaux sont chassés de leurs terres, les ressources naturelles telles que l’eau sont accaparées pour servir à l’irrigation des cultures au détriment de l’agriculture vivrière et des millions d’hectares de forêts sont rasées pour satisfaire aux besoins de l’agroindustrie. Selon la Banque Mondiale, ce sont 45 millions d’hectares qui ont été négociées en 2009, soit plus de 10 fois la surface de la Suisse !

Ce juteux secteur attire évidemment les convoitises et les investisseurs n’hésitent pas à faire campagne ! Comme ces 9 et 10 novembre prochain à l’Hôtel Intercontinental à Genève. Global AGInvesting Europe 2010 (www.globalaginvesting.com) y organise une conférence pour promouvoir les stratégies en investissements agricoles. icon Global AGInvest Genève, 9/10 novembre 2010

 Une coordination s’est constituée à Genève pour faire face à cette conférence et dénoncer les pratiques de l’accaparement des terres agricoles. Empêcher la tenue future de conférences de ce type, à Genève et partout dans le monde, et informer sur la mondialisation de l’agroindustrie destructive sont les objectifs principaux.

La coordination appelle à la mobilisation ! 

icon Tract accaparements de Terres agricoles, Genève  icon Mobilisation accaparements de Terres

 PS. D’innombrables rapports sur l’accaparement des terres agricoles et les conséquences sur l’alimentation circulent sur le net…….. faites vos recherches pour vous documenter et commencez avec www.grain.org ou farmlandgrab.org

Manifestation du 9 novembre 2010 devant l'Hôtel Intercontinental à Genève:

icon Le Courrier du 10.11.2010 icon Presserkärung Uniterre 9.11.2010

icon communiqué de presse Uniterre 9.11.2010 icon communiqué de presse Stop OGM 9.11.2010

manif_9.11.2010.jpg 2_manif_9.11.2010.jpg

3_manif_9.11.2010.jpg5_manif_9.11.2010.jpg6_manif_9.11.2010.jpg4_manif_9.11.2010.jpg

Lire la suite...

Main basse sur les terres agricoles

icon Sierra Leone, Le Courrier 26.10.2010 

icon L'appétit des spéculateurs, Le Monde du 24 août 2010 

icon La course aux terres arables, Le Monde du 22 avril 2010

icon Le Monde du 21 avril 2009 Chine

icon Le Monde du 17avril 2009 Arabie saoudite

Un article de GRAIN du mois d'octobre 2008  : icon main basse sur les terres agricoles

La Loi vaudoise sur l'agriculture à été votée

La Loi a été votée le 7 septembre 2010 et acceptée par 77 oui, 50 non et 10 abstentions !

  icon Loi vaudoise sur l'agriculture votée le 7 septembre 2010

 icon Loi sur l'agriculture, réaction l'autre syndicat

Genèse de la Loi :  Avant-projet et Projet adopté par le Conseil d'Etat

 Prométerre Infos no 39 et Agri-hebdo (interview de Christian Aeberhard) :

icon Prométerre décembre 2008 icon agri-hebdo 30 janvier 09 

 réactions UNITERRE et l'autre syndicat :

icon Prise de position Uniterre, février 2009  icon Prise de position lautre syndicat, février 2009

 Le Courrier du 7 juillet 2009 : icon L'agriculture vaudoise tente le grand écart

Lire la suite...

La souveraineté alimentaire

La déclaration finale du Forum des mouvements sociaux en parallèle au sommet de la FAO sur la sécurité alimentaire du 13 au 17 novembre 2009 à Rome :

icon Déclaration finale 13 au 17 novembre 2009

 

Le Forum suisse pour la souveraineté alimentaire a eu lieu à Berne avec plus de 200 participant-e-s de tous bords :
icon programme 3 novembre 2009
icon Programm 3.November

Le concept de souveraineté alimentaire a été conçu et défini en 1996 par La Via Campesina

"La souveraineté alimentaire désigne le DROIT d’une population, d’une région ou d’un pays à définir leur politique agricole et alimentaire, sans dumping de prix vis-à-vis de pays tiers.La souveraineté alimentaire inclut :La priorité donnée à la production agricole locale pour nourrir la population, l’accès des paysan(ne)s et des sans-terres, à la terre, à l’eau, aux semences et au crédit. D’où la nécessité de réformes agraires, de la lutte contre les OGM pour le libre accès aux semences et de garder l’eau comme un bien public à répartir durablement. Le droit des paysan(ne)s à produire des aliments et le droit des consommateurs à pouvoir décider ce qu’ils veulent consommer et par qui et comment l’aliment est produit. - Le droit des Etats à se protéger des importations agricoles et alimentaires à trop bas prix. Des prix agricoles liés aux coûts de production. C’est possible à condition que les Etats ou les Unions aient le droit de taxer les importations à trop bas prix, et s’engagent pour une production paysanne durable et maîtrisent la production sur le marché intérieur pour éviter des excédents structurels. La participation des populations aux choix des politiques agricoles La reconnaissance des droits des paysannes, qui jouent un rôle majeur dans la production agricole et l’alimentation."

icon Pétition pour l'assemblée constituante genevoise de juin 2009

icon Rapport de la co-présidente Anne-Catherine Menétrey 2009

icon Ernährungsouveränität Thomas Gröbly

icon La souveraineté alimentaire à l'ONU

icon souvraineté alimentaire FRC janvier 2008

 

 

Lire la suite...
Résultats 81 - 96 sur 119